fbpx
defiscalisation-payer-moins-impots

Comment réduire ses impôts

1 – Réduire son assiette fiscale en minimisant sa rémunération

Il est logique que pour payer moins d’impôts, le premier reflexe avant tout autre chose est de revoir son mode de rémunération. Évidement cela concerne plus les chefs d’entreprise que les salariés. Je n’imagine pas un salarié demander à son patron de baisser son salaire.

Quoique, la mise en place d’une épargne salariale peut permettre à une société de rémunérer ses employés tout en évitant l’imposition pour l’employé, et trop de charge pour l’entreprise.

Pour les chefs d’entreprises il s’agira alors de voir avec leur expert-comptable le meilleurs statut à avoir et la meilleurs façon de se rémunérer.

2 – Réduire son assiette fiscale en arbitrant certains investissements

Si votre rémunération est supérieur à ce dont vous avez réellement besoin, il serait peut-être temps de vendre cette appartement ancien qui génère souvent une rentabilité après charges et impôts inférieur à 2 ou 3 %, et qui nécessitera dans les années à venir d’énormes mises aux normes.

Suite à la vente de ses biens, il ne restera plus qu’à les réinvestir dans des solutions qui ne génère aucun revenu durant la période que vous désirez.

NUE-PROPRIÉTÉ ou NUE-PROPRIÉTÉ TEMPORAIRE

Il s’agira par exemple d’investir dans un bien ou dans des SCPI en Nue-Propriété, via un démembrement temporaire d’une durée qui correspond au mieux avec la data à laquelle vous aurez besoin de ces revenus.

LMNP à L’AMORTISSEMENT – OPCI en LMNP à l’AMORTISSEMENT

Cette niche permet aujourd’hui d’investir avec une imposition très limité via le système de l’amortissement.

ASSURANCE-VIE et CONTRAT DE CAPITALISATION

Vous pourrez aussi les investir dans un contrat d’assurance-vie ou dans un contrat de capitalisation. Seulement au moment ou vous procèderez à des rachats partiels pour obtenir des revenus vous aurez à vous soucier de l’imposition, sachant qu’elle sera fortement optimisée.

AUTRES SOLUTIONS CAPITALISANTES

Il existe d’autres solutions capitalisantes et qui ne distribuent donc pas de revenus durant leur existence : SCPI Capitalisante, Pierre Performance, certains investissement dans le vin, PEA …

3 – Réduire son assiette fiscale en préparant la retraite : PER

L’investissement dans un PER permet de réduire votre assiette taxable. En effet, chaque euro que vous y verserez ne sera plus à déclarer aux impôts.
L’impact est donc d’autant plus fort que la fiscalité de la personne est élevée. Exemple : une personne à 30% de tranche marginale d’imposition verse 1000 € dans un PER. Cela lui procurer en théorie une déduction de ses revenus déclarés de 1000 €, et donc indirectement une économie d’impôts de 300 €.

Mais attention à la fiscalité du PER, car à la sortie, chaque euro ayant donné lieu à une réduction d’impôt sera imposé à nouveau à la tranche d’imposition de la personne à ce moment là. Le premier avantage étant déjà que l’économie d’impôt aura pu être investi jusqu’à la retraite ce qui génère donc in fine un meilleurs rendement que l’assurance-vie.

Un autre avantage est qu’en cas d’ invalidité du titulaire, de ses enfants, de son époux ou épouse ou de son partenaire de Pacs, le capital pourra être récupéré sans subir la fiscalité.

Et enfin, cela est aussi très intéressant pour une personne qui est imposé à 30% lors de l’investissement mais qui ne sera imposée qu’à 11% à la sortie.

Vous l’aurez compris, le PER est très intéressant, mais au prix d’un blocage de fond jusqu’à la retraite, sauf sortie anticipée pour motif légitime.

4 – Réduire son impôt

De multiples solutions que je trouve intéressantes existent pour venir baisser votre impôt, ou encore pour utiliser votre impôt pour financer un investissement : PINEL, SCPI FISCLAE DE NORMANDIE, Viager solidaire, FIP-FCPI … avec un plafonnement des niches fiscales limitant à 10.000 € la réduction possible.

Le MALRAUX ou MONUMENTS HISTORIQUES sont quant à elles hors plafonnement des niches fiscales. Le DEFICIT FONCIER lui vient réduire les revenus fonciers, voir le revenus globaux l’année des travaux avec un maximum de 10700 € de réduction pour un engagement de location de 3 ans.

Le GIRARDIN INDUSTRIEL permet aussi de dépasser dans une certaines mesure ce plafonnement.

Faire des Dons ou une donation à ses enfants de l’usufruit ou la pleine-propriété de biens, s’attacher des services à domiciles, … permettent aussi de réduire son imposition mais il s’agit ici de donner ou payer plutôt que d’investir.

Si vous souhaitez en savoir plus sur toutes ces solutions et faire un bilan de votre situation, soit en direct chez vous ou sur votre lieu de travail, soit en visio-conférence ou par téléphone, contactez-moi

    No comment

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *