Assurance-vie : pourquoi souscrire

Assurance-vie : Placement, source de revenu, transmission, sécurité du patrimoine, diversité des fonds …

Bien que l’assurance-vie soit couramment utilisée comme placement d’épargne, elle peut pourtant répondre à bien d’autres objectifs et peut être utile dans bien des stratégies.

Placement

En souscrivant une assurance-vie, vous pouvez opter pour plusieurs supports d’investissement :

  • Fonds en euro
  • contrat en unité de compte (action …)
  • contrat multisupport (fonds euro mixé avec des unités de compte)

Dans le fonds euro les sommes versées sont garanties. Cependant les rendements baissent considérablement ces dernières années.

Les unités de compte permettent de chercher un meilleurs rendement mais en acceptant le risque de perdre tout ou partie de son capital. Un investissement régulier sur du long terme permet malgré tout de diminuer ce risque, mais il faut s’assurer de ne pas avoir besoin de retirer les sommes investies avant un bon moment.

Ce placement s’avère véritablement intéressant grâce à l’effet cliquet : Les intérêts que vous apporte votre épargne sont définitivement acquis une fois qu’ils sont inscris sur votre contrat. Ainsi grâce au fonds euro, les intérêts acquis deviennent garantis eux aussi.

 

Source de revenu

La flexibilité de l’assurance-vie permet d’effectuer des retrait aux moments souhaités.  Sur un compte-titre vous percevez des dividendes même si vous n’en avez pas besoin. Ils sont taxés même si vous ne les sortez pas de votre compte-titre.
En assurance-vie si vous ne souhaitez pas récupérer vos intérêts, ces derniers ne seront donc pas imposés. Cependant les prélèvements sociaux sur le fonds euro sont dus chaque année et prélevés à la source. En unité de compte cependant les prélèvements sociaux sont dus au moment du rachat seulement.

La fiscalité de l’assurance-vie est très intéressante qui plus est, surtout après 8 ans.

 

transmission

L’assurance-vie est hors succession. En cas de décès le capital est versé aux bénéficiaires mentionnés dans la clause bénéficiaire. Cela permet de favoriser la ou les personnes de votre choix sans rogner sur les parts réservataires (enfants ou conjoint)

Etant hors succession, l’assurance vie échappe aux droits de mutation à titre gratuit. La taxation ne se fait qu’après un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire à hauteur de 20% (31.5% à partir de 700 000 euros) pour les primes versées avant 70 ans.

 

Sécurité du patrimoine

De part la nature juridique de l’assurance-vie, un contrat d’assurance-vie non dénoué est insaisissable par les créanciers.

Cependant attention à la fraude paulienne, aux primes manifestement exagérées ainsi qu’au comptable public qui lui peut saisir les sommes.

 

Diversité des fonds

Sur un seul et même support vous pourrez la plupart du temps diversifier considérablement vos investissements. En fonction du contrat, vous pourrez accéder au fonds euros, fonds euro-croissance, SCPI, fonds investis en actions sur tous les continents , en obligation d’état ou d’entreprises, en immobilier, en fonds structurés …

 

Il existe donc bien des raisons de souscrire un ou plusieurs contrats d’assurance-vie. Bien des stratégies existent afin d’optimiser l’utilisation de cette enveloppe en fonction de ces objectifs.

 

Contacter un conseiller

conseil